Oksébô les duos #4 : Là-bas… extraordinaire étranger – 2013

Oksébô les duos #4 : Là-bas... extraordinaire étranger - 2013

Là-bas… extraordinaire étranger

Le vieux château se dressait au flanc de la paroi crayeuse qui surplombait la Seine et les formes anguleuses des maisons entremêlaient leur cascade aux frondaisons vertes des arbres.

C’était en 1909, Georges Braque qui contemplait la paysage de La Roche-Guyon avait 27 ans ; il fera de cet espace frontal huit tableaux en réponse aux paysages de « Horta de Ebro » que Picasso peignait au même moment.

Les deux jeunes peintres travaillaient ainsi, chaque œuvre de l’un des deux relançait la réflexion de l’autre et Braque dira : « Nous étions comme deux alpinistes attachés l’un à l’autre » d’où le nom de Cordée que l’on donnera à cet extraordinaire duo qui inventait la modernité cubiste.

Plus d’un siècle plus tard, nous vous proposons en ce même lieu de vous présenter des projets artistiques réalisés, eux aussi, en duos et pour en parler le mot « cordée » resurgit.
Une Cordée, efforts conjugués pour accorder les gestes, efforts alternés pour mener plus loin l’œuvre de chacun, fusion d’élans de créateurs aux racines, cultures et techniques si différentes, uniques et partagées, étrangers l’un pour l’autre, trouvera son unité dans cet espace réalisé.


« Là-bas… » « …extraordinaire étranger… » des mots que Baudelaire assembla pour évoquer la naissance de l’œuvre prenant forme par les mains du créateur, cet extraordinaire étranger.

Hervé Duetthe et Oksébô

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.