Mathilde Le Mancq

Technique : Grès à la plaque décoré sous glaçure

La céramique constitue pour moi un support d’expression idéal à la rencontre des arts appliqués et de la culture urbaine.
Ainsi se mêlent sur mes volumes couleurs, textures et ambiances fictionnelles.
Cette scène, où la Ville est l’actrice principale, se peuple de personnages récurrents : clown toxicomane, quadra désabusé, jeunes gens perdus.
Anonymes, ils incarnent pourtant des archétypes romanesques de la société contemporaine.
Ces figures sont autant de protagonistes de vies fantasmées que je raconte sur mes céramiques comme j’écrirais dans un journal intime.
A travers mon travail, je tente finalement; de créer un souvenir.
Chacune de mes pièces possède sa propre atmosphère, ses acteurs et sa bande originale; elle peut aussi s’apprécier case par case.
Les petites phrases écrites parfois sont des indices sans être des consignes; extraites de chansons ou de poèmes elles invitent l’observateur à se projeter dans mon univers et laisser courir son imagination.

Visiter son site : www.mathildelemancq.com