Muni de gants magiques

Muni de gants magiques, Orphée a le pouvoir de traverser les miroirs…pour Orphée il est question de découvrir des mondes imaginaires imaginés où l’illusion n’a de rivale que la poésie de l’espace réflexif devenu espace « expérimenté ».

La poésie de notre duo consiste simplement à jouer par la répétition d’une forme plus ou moins récurrente, une sorte de “contenu “, de la traiter et de la façonner à chaque fois avec deux matières : la terre et le textile, et d’en explorer le jeu de double.

 


Rose Coogan

ROSE COOGAN Season of the witch Coogan 2016
ROSE COOGAN Death Car Coogan 2016
ROSE COOGAN Big Love Coogan 2016
DSC_0129-redimensionné
DSC_0147-redimensionné-redimensionné
« Je fais de l’art en utilisant la vie approximative et imaginée de certains objets en céramique et leur éventuelle rencontre avec mes connaissances, mes déficiences et mon imagination à l’intérieur de mon four chauffé à 1050 degrés centigrade. La perfection est impossible. Je suis ouvert aux rencontres incongrues, aux échecs et aux doutes dans la quête de ce moment transcendantal où un objet devient plus qu’il ne paraît. Mes reconstructions sont des aventures; des histoires qui se racontent. Les céramiques récupérées sont déjà chargées avec des couches de lecture, images traditionnelles ou populaires en provenance de cultures différentes, ou parfois copies industrielles d’œuvres précieuses, elles sont aussi simplement de la matière céramique avec forme et couleur. Dans le jeu de la juxtaposition de ces objets souvent disparates, unifiés par le processus de cuisson et d’émaillage, je cherche à proposer de nouvelles images et aspects. »  

Rosecoogans jimdo page !

 

Voir son site : www.rosecoogan.com/


Duos :

   

Muriel Baumgartner

MURIEL BAUMGARTNER ventre-fleur, 2016
MURIEL BAUMGARTNER RHIZOME2016
MURIEL BAUMGARTNER ARBRE SILHOUETTE ROUGEgaf_0

Muriel Baumgartner, dessine, grave, brode, coud, modèle, intervient avec des matériaux étrangers aux techniques de la gravure, et depuis 2003 s’est appropriée le fil. Elle développe des séries, des prises de notes graphiques qui s’élabore entre l’anecdote et la narration, jusqu’à épuisement du sujet.

Les fils dans les gravures de Muriel interviennent en nombre, ils sont lâchés et forment des masses, ils sont la continuité du trait gravé dans le dessin. Ils sortent du support pour devenir volume. Le travail demande un geste qui se répète jusqu’à obtenir un équilibre aléatoire entre le dessin gravé et le volume.

Depuis 1990 , elle mène et expose un travail de recherches plastiques autour des notions d’identité et d’empreintes : processus graphique qui se construit au quotidien où, à partir de sa propre histoire, se dégage une écriture singulière, organique. Son travail est à la fois biologique et biographique.

 

Muriel Baumgartner

Muriel Baumgartner

Voir son site : murielbaumgartner.com/


Duos :