Jean-Michel Miralles

Personne – 90 x 70 (1)
Personne – 110 x 90
Personne – 90 x 70-
le passage – 150 x 150
Personne – 20 x 30 (2)
Personne – 20 x 30
Sous la peinture, la peau. Et au-delà, les expressions. Si le visage déborde du cadre, c’est pour mieux laisser sa force envahir l’espace avec ses multiples significations: les regards, les traits sont autant d’invitations à scruter l’émotion, celle qui s’imposera à nous, dans la lecture que l’on voudra bien en faire.
Visages d’un réalisme troublant, qui pourraient se réclamer d’un sillon Lucian Freud, ou masques grimaçants hérités d’une tradition chère à Ensor, ils se présentent avec une puissance polysémique qui force le respect. Les traits révèlent l’humain dans sa complexité, grâce à une palette couvrant tout le spectre des sentiments.
En groupe et en pied, ses personnages traduisent les rapports sociaux dans toutes leurs dimensions. Singuliers et familiers à la fois, ils sont le miroir d’un regard, celui d’un grand humaniste. »
Jean-Henri Maisonneuve, février 2015.

site officiel – jean-michel MIRALLES

Voir son site : jean-michelmiralles.jimdo.com/


Duo :