Reflet de plumes

Il y avait un nuage, il est devenu porte chose

Porte plumes… me semble mieux

Pour écrire ?

Ou pour une mémoire d’oiseau ?

Jusqu’où peut aller la plume…

Petits coussins douillets,

Plumard,

Envol de plumes …

C’est part… à voir dans le miroir !

Un duo est un miroir

C’est le contraire du duel

Mais on y croise l’épée

De nos capacités d’harmonie

De complicité

D’humanité

D’affection

D’émotions

Jusqu’à la réalisation !

On cherche avec toujours l’espoir de trouver.…

Parfois ça marche !

 


Hélène Herbosa

inspiration maritime HHerbosa
Le Monde détails HHerbosa
Le Monde HHerbosa
moutons HHerbosa
Nuage Hélène Herbosa
Papiers découpés cousus détails HHerbosa
poisson HHerbosa (1)
poisson HHerbosa (2)
OEUVRE HÉLÈNEpoisson nez pointu recadré
OEUVRE HÉLÈNE tête de poisson
OEUVRE HÉLÈNE Rivière détail(2)
OEUVRE HÉLÈNE Rivière (3)
OEUVRE HÉLÈNE poisson tete ronde recadré
OEUVRE HÉLÈNE poisson queue basse recadré
HÉLÈNE HERBOSAmoutons
HÉLÈNE HERBOSAeau2 jpg
HÉLÈNE HERBOSAeau
HÉLÈNE HERBOSA mouton solo
De fils et de fibres, j’installe des personnages, des modules ou des structures qui révèlent ou transforment l’espace. A la fois éphémère et renouvelable, mes installations aiment à se confronter à la mobilité aérienne et jouer avec la lumière. La scénographie est chaque fois remise en question, imposée par le lieu offert. La légèreté, la transparence et le mouvement incitent au rêve et déclenchent l’ imaginaire de celui qui voit.  

Gerda Adelski

le port IV 20181118
paysage de rêve
port 5
Portraits 100
Mon double et moi
Serie marron 3
Série marron 4
Serie marron 1
Serie marron 2
Liens 11

Depuis que je suis « tombé » dans la gravure, il y a bientôt vingt ans, je n’ai plus jamais pu en sortir, mes pensées vont toujours aux cuivres et zincs, à l’encre épaisse et onctueuse, à l’odeur si particulière d’un atelier, tourner la roue de la presse est ma gymnastique quotidienne.
Mon inspiration vient souvent de la nature, végétaux, animaux ; fibres, j’aime travailler sur un thème, créer un ensemble de gravures, en faire une installation.
Selon le thème, je cherche l’image que j’ai envie de représenter, je noircis des carnets, et une fois que les grandes lignes sont là, je commence les plaques, gravures directes, empreintes, morsures, travail à l’ébarboir, à la pointe, au polissoir, jusqu’à ce que la plaque me plaise. Une fois cette étape atteinte, j’imprime, en noir pour commencer, puis en couleur. La création détermine les couleurs que j’emploie.
La gravure est pour moi une passion absolue, j’utilise toutes les techniques pour obtenir l’image que j’ai envie de créer et qui se trouve dans ma tête comme une pure illusion. Elle prend forme au fil de la création. Il y a parfois des imprévus, immédiatement intégrés dans ma composition.

Gerda Adelski, graveur contemporain

Site dédié au travail de Gerda Adelski

Voir son site : www.gerda-adelski.fr//


Duo :