Écritures en miroir

Cette installation d’environ deux mètres de haut est composée de cubes empilés alternant terre cuite et ardoises. Les faces sont travaillées en creux et en saillants se répondant tant par la couleur que par les formes. Des textes sont gravés ou peints sur ces faces des cubes, évoquant trois grands artistes ou écrivains ayant travaillé sur l’écriture en miroir, pratique peu connue du grand public afin de coder un message, l’entourer de mystère.
L’installation rend ainsi hommage et s’inspire de Lewis Carroll, auteur De l’autre côté du miroir, d’Alexandre Dumas, auteur du Comte de Monte-Cristo et de Léonard de Vinci, dont nous fêtons en 2019 les 500 ans de sa disparition et ses plans de machines extraordinaires.
L’installation est posée sur un parterre de miroirs, visant à donner l’impression que la structure, entourée de miroirs en forme d’yeux, s’enfonce dans le sol.
Elle est enfin un terrain de jeu et de découvertes dans lequel le visiteur, muni de miroirs portatifs mis à sa disposition, tentera de déchiffrer les messages écrits en miroir sur l’empilement, tantôt gravés dans la terre cuite, tantôt peints sur l’ardoise.

Marc Kraskowski

DSCN2816
DSCN4248
DSCN7537
DSCN7539
MARC KRASKOVSKI 3
MARC KRASKOVSKI 2
MARC KRASKOVSKI 1
Marc Kraskowski a choisi l’art contemporain pour mettre en valeur et rendre leur noblesse à des matériaux de construction anciens et modernes tels que des briques, tuiles, ardoises et tomettes et leur redonner une deuxième vie. Il joue avec leur forme, leur couleur, leur texture dans le souci d’une recherche d’harmonie. Son travail l’amène à mélanger tour à tour ces matériaux, à les déstructurer, à les recomposer afin de créer des sujets vus comme compositions mixtes ou sculptures murales. Il a consacrée une période initiale à des figures purement géométriques sur les thèmes de l’expression, du rapport nord-sud, de la banlieue, de la place de l’homme sur Terre, du regard des autres et dernièrement a des sujets plus liés à l’actualité comme la liberté d’expression, les attentats, l’esclavage, la solitude face à la maladie, la crise des migrants et les atteintes à l’écologie. Il travaille actuellement sur « le cycle de l’arbre », la signification qu’on peut donner à un objet ou, ici, a un végétal dans différents contextes. Parallèlement, il recherche le détournement de certains objets courants sortis de leur contexte pour en faire des pièces uniques qui interpellent le visiteur. L’art devient ainsi un jeu interactif.

Marc Kraskowski sculptures murales

Marc Kraskowski sculptures murales

Voir son site : kraskowski-sculpture.e-monsite.com/


Duos :

 

Catherine Mufraggi

02-06-2017-CM-04 (1)
02-06-2017-CM-17 (1)
Accord Nord-Sud
DSC06903 (1)
Envole-toi 3
Liberté 2
Protectionnisme-1

Le travail de l’argile me permet tous les rêves.

Rêve d’un monde sans heurts, d’entente harmonieuse entre les peuples.

Rêve de respect de tous, par tous. Respect de l’autre, de l’enfant, de la femme…

 


Duos :