Tu vois, je n’ai pas oublié

La Seine charrie des corps qui flottent… et ne sombrent pas dans nos mémoires collectives.

Jean-Loup Choquet

030 – Copie-redimensionné
004 (2)

La vie nous fournit de nombreuses interrogations qui fertilisent une démarche plastique.
Non pas un rôle de militant au profit d’un parti, mais un témoignage sur notre vécu au jour le jour,  des réactions donnant lieu à des installations comme : Transgenre, Peine de mort, Manifeste des 343 S……., Droit au logement, Peuples migrants.
Des installations souvent relayées par des monotypes : poncés, usés, déchirés, notre mémoire refusant des souvenirs.


Duos :

Pascal Catry

PASCAL CATYRY la côte des sirènes 72X82cm
PASCAL CATRY
PASCAL CATRY TOUT FEU TOUT FLAMME 64X57cm
PASCAL CATRY l’anneau de Moebius la générosité
PASCAL CATRY GRAND CINÉTIQUE 130 X 50 cm (détail)

Pascal Catry est un passionné d’histoire: il joue avec le temps, le met en boîte, le donne à voir sans jamais le modifier. Son intense désir de communication l’a conduit à déchiffrer le langage des matières. Ses zincs nous racontent alors leur histoire:

 » Le songe d’une tuile ocre, caressée par le vent, s’offrant sous d’intenses rayons au bleu du ciel, avant de trouver le repos au creux d’une gouttière, berceau de ses larmes d’automne. »

Les traces laissées par ces rencontres, telles des cicatrices, sont une source inépuisable d’inspiration pour Pascal Catry.

D’une feuille de zinc il enveloppe les trésors que nous ne savons plus contempler et les cachant ainsi à notre regard, les présente dans un écrin qui les rend de nouveau précieux et désirables.

Son art, lisible par tous, fait appel à la poésie qui sommeille en chacun de nous.

Isabelle Stumpf

403 Forbidden

Voir son site : pascalcatry.jimdo.com/


Duos :