Partir pour exister

Dans les radeaux de fortune, Chaque migrant, chaque réfugié, demanda à la lune et au soleil, « Sauve mes enfants, faute de mieux. »
L’eau, c’est la vie.
De la mer, nous venons, à la mer, nous allons.
L’eau c’est la mort.
De la terre nous venons, A la terre, nous allons.
Notre duo prend le parti de se concentrer sur une recherche de sens impliqué avec notre humanité, en adéquation avec ce qu’il nous semble essentiel et pour lequel l’art doit servir : dire, montrer, dévoiler, révéler nos souffrances, nos injustices, nos actions, nos engagements, nos espoirs, nos joies.

Gabi Jimenez

GABI JIMENEZ Aqui me mataron
GABI JIMENEZ familia en los camps de la muerte JPEG

Les œuvres de Gabi Jimenez sont parcourues de couleurs vives et chantantes, de compositions en noir et blanc, de dessins aux traits cernés de noir, stylisant la culture des Tziganes sans jamais la réduire à de simples clichés. Derrière le fourmillement de détails et de joie émanant de prime abord se cache pourtant une toute autre vérité : celle d’une histoire peu reluisante, faite de discrimination, de violence, de haine, et d’expulsions. Une histoire toujours d’actualité depuis les lendemains obscurs de la Seconde Guerre mondiale.
Gabi Jimenez à exposé 25 œuvres à la Biennale Internationale d’Art Contemporain de Venise en 2007. Une école primaire porte son nom.

 

Gabi Jimenez

Gabi Jimenez

 

Voir son site : www.gabijimenez.fr/


Duos :

Manoli Gonzalez

MANOLI GONZALEZ nourricière empreintes par Gilles Leimdorfer
MANOLI GONZALEZ 2017cascadeEmpreintes
ManoliGonzalezEMPREINTES_2eme etage©_claude_weber

Un vocabulaire végétal

L’univers créatif de cette céramiste s’inspire de la genèse des mondes végétal et minéral et des traces laissées par le passage du vivant. La porcelaine est son matériau privilégié pour l’exprimer.
Aériennes ou mobiles, tactiles, les sculptures, toujours en lien avec les arbres ou un élément naturel, traversent une succession d’imaginaires.
En émane une douce sensation de rêverie, l’impression d’un espace transcendé où la lumière de la porcelaine nous inspire sérénité et plénitude. Entre végétal, minéral, animal et humain, entre éternel, fragile et éphémère où est la frontière ? semblent nous interroger ses pièces.
Des fissures, des craquelures apparaissent entre terres incompatibles. Ces phénomènes reflètent aux yeux de Manoli notre diversité comme notre unicité…. , notre humanité.

Manoli Gonzalez

Manoli Gonzalez

Voir son site : www.uneautrelumiere.com


Duos :